Gaspillage alimentaire


Maryll

Fondatrice

Gaspillage alimentaire

Chaque année, nous pouvons sauver 1/3 de la nourriture mondiale qui est perdue. Cela représente 1.6 milliards de tonnes de nourriture, soit 8% des émissions de gaz à effet de serre

Résoudre le problème du gaspillage alimentaire nous permettrait à la fois de lutter contre la faim dans le monde et le changement climatique. Tout est lié

Acheter local, sans emballage et uniquement ce dont nous avons besoin pour 3-4 jours nous permet d'avoir un impact positif sur le gaspillage alimentaire. Il existe aussi des applications qui permettent d'acheter les invendus de la journée. Phenix, Too Good to Go, Karma en font partie

Une très grande partie de ce gaspillage est en amont au niveau des agriculteurs et des revendeurs, comme les supermarchés. En France, la loi contre le gaspillage alimentaire a été votée en 2016 et a rendu répréhensible la destruction volontaire de denrées ou l’absence de convention de dons entre la grande distribution et les associations

Clotilde et Alexis en ont fait leur cheval de bataille depuis plusieurs années

Vous pouvez retrouver ci-dessous notre échange avec eux

Ensemble, nous redéfinissons un monde sain et durable pour les Hommes et la Nature

D'où vient votre engagement contre le gaspillage alimentaire?

Clotilde & Alexis: Notre engagement contre le gaspillage alimentaire vient du constat insupportable selon lequel 30 à 50% de la nourriture produite dans le monde est jetée. Pour nous qui étions convaincus que le meilleur moyen de limiter notre impact sur l'environnement était de bien sélectionner les produits utilisés au quotidien, ça a été un choc. A quoi bon faire le bon choix si quasiment un produit sur deux est extrait, transformé, distribué, transporté plusieurs fois pour au final être encore transporté en tant que déchet puis détruit?
Le même constat s'applique d'ailleurs aux produits non alimentaires (textiles, cosmétiques, etc) et aux emballages : la poubelle était devenue pour nous une aberration qu'il fallait éviter à tout prix

Comment vous engagez-vous?

Clotilde & Alexis: D'abord professionnellement en lançant l'entreprise sociale SO Phenix dans le Sud-Ouest depuis Toulouse. Choix assez impactant vu qu'on se connaissait depuis juste un an et qu'on a tout plaqué pour faire ce que tout le monde nous déconseillait : créer une entreprise pour lutter contre le gaspillage, en couple, dans une ville dans laquelle on n'avait jamais mis les pieds. Bon au final malgré beaucoup de moments compliqués liés à la découverte de l'entrepreunariat, on travaille toujours chez Phenix (qui a racheté SO Phenix) qui a fait du chemin puisqu'elle emploie aujourd'hui plus de 150 personnes en France!

Clotilde
Alexis

On s'est également engagé au même moment sur le plan personnel : le zéro déchet (courses alimentaires en vrac, produits bruts), le fait maison pour les produits ménagers, le lombricompost, l'inscription à une AMAP, l'arrêt des achats textiles neufs, etc

Quel bilan faites-vous de ces années d'engagement?

Clotilde & Alexis: On en tire un bilan très positif! D'abord professionnellement avec les millions de repas sauvés de la poubelle par Phenix. Ensuite au niveau personnel avec la prise de toutes ces bonnes habitudes, et leur diffusion auprès de nos familles et amis
Avec l'agrandissement de la famille prévue pour fin juin, d'autres défis vont arriver (un bébé zéro déchet?) mais on est d'autant plus motivé à s'améliorer encore sur ce sujet du gaspillage!


Rejoignez la communauté Amalthea